mercredi 23 novembre 2011

La politique polititienne achève la gauche !

Pas encore élus, mais déjà prêts à se partager les places ! Le spectacle offert par les candidats aux sièges et strapontins du futur pouvoir est choquant, à moins que ce ne soit stupide et risible ! Voici Mme Royal installée à La Rochelle, quoi qu'en pensent les habitants et les élus actuels du grand port. À Lyon, par contre, le maire n'envisage pas qu'on vienne marcher sur son territoire. De même à Paris. Pas de changement chez les notables... Quant aux apprentis notables, ils lorgnent goulûment sur ces possibles ouvertures vers le Palais Bourbon...


Le tournesol pousse-t-il bien à l'ombre des centrales ?

Vous avez dit "palais", comme au temps des princes ? Et de surcroît Bourbon comme la famille royale ? On n'en est plus à faire la conquête des résidences princières par les républicains. On en est à transformer les républicains en princes. Le temps des privilèges et des privilégiés est restauré.

La Ve République s'est convertie à la monarchie et, dans les provinces, les grands et petits seigneurs se réinstallent, si possible à vie ! Rien ne doit changer. Ou bien on tient l'État et on le garde, ou bien on tient l'opposition officielle et on la conserve dans l'attente de la prochaine alternance !

Pendant ce temps le monde tourne. On meurt en Égypte pour arracher le pouvoir à l'armée. On meurt en Syrie pour obliger un tyran à céder la place. Le printemps arabe cherche à échapper à l'automne et plus encore à l'hiver de néo-dictatures.

Pendant ce temps le monde tourne et l'on a déjà oublié Fukushima. Ceux qui y vont voir, qui s'en reviennent terrifiés, et qui nous appellent au grand changement énergétique, passent pour des irresponsables et des provocateurs. L'UMP, par la voix des membres de sa meute, hurle à chaque parole prononcée par des citoyens restés " à gauche", notamment quand le mot "nucléaire" est prononcé ! Quant aux "socialistes", ils dénoncent les "talibans verts", les "intégristes écolos". Il n'y a rien à faire avec ces procureurs !

Eh bien nous disons que mieux vaut une droite allemande antinucléaire qu'une fausse gauche française pronucléaire. Oui, Éva Joly sauve l'honneur. Puisse-t-elle avoir la force et le courage de ne pas céder aux politiciens fussent-ils estampillés écologistes !

Jean-Pierre Dacheux et Jean-Claude Vitran


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à formuler un commentaire.
Jean-Claude Vitran et Jean-Pierre Dacheux