mercredi 29 septembre 2010

La France que nous aimons

"La France on l'aime ou on la quitte" clamait l'extrême droite. Serons-nous bientôt mis à la porte pour délit de manque d'amour ? Nous n'en sommes peut-être pas loin, mais de quelle France s'agit-il donc ?

La France de Raymond Depardon, - ce photographe de génie qui expose à la Bibliothèque "nationale"-, la France de Jean Ferrat -"Ma France", un chant qui est resté au fond de nos esprits, la France des Droits de l'homme, bref la France, ne peut être la France de M. Besson.



Osons le dire : nous vivons dans une autre France, un autre monde que ceux qui s'apprêtent à voter la énième loi sur l'immigration ! De cette France là, la France qui trie, qui rejette et qui est la France des riches, nous ne faisons plus partie. Nous vivions dans un pays complexe et contradictoire, qui permettait non seulement de dire ce que l'on pense mais d'espérer un mieux pour nos enfants. C'est fini !

La France est cassée. Rebâtissons-la. Il n'a pas fallu de nombreuses années pour effectuer cette "rupture". On n'a pas rompu avec un passé obsolète ou une société dépassée, on a rompu, on a brisé, on a fracturé ce qui constituait l'architecture du pays : ce qui le rendait solide, la solidarité, c'est-à-dire le partage !

Il est grand temps de le dire : nous ne voulons pas de cette France-là, impitoyable, dure aux pauvres, complice des riches, injuste, intolérante, brutale, qui nous fait honte.

La France qui se fait montrer du doigt dans toute l'Europe ne peut être la France. Serait-elle mythique, la France dont les autres hommes de la Terre rêvent est celle qui fait encore penser qu'on peut marier Liberté, Égalité et Fraternité. La France sarkoziste tue, jour après jour, l'espoir en un avenir plus heureux; elle ne peut donc être la France.

La France qui fiche n'est pas la France. La France qui chasse n'est pas la France. La France du fric n'est pas la France.

La France rime avec espérance. La France est un petit pays grand par ce qu'il offre comme pensée au monde entier. La France doit redevenir la France. Elle ne l'est plus.

Ce qui se passe au Parlement, en ce jour, est sans intérêt. On en rira dans vingt ans. à moins qu'on ne pleure encore... Regardons devant nous : la France a besoin d'un nouvel avenir. L'Europe a besoin d'une France digne. Tous les habitants de la planète Terre ont besoin de la France qu'on aime.

http://www.youtube.com/watch?v=guYdxt3YLB4

http://farm5.static.flickr.com/4002/4434325229_4221db6712_z.jpg

Jean-Pierre Dacheux et Jean-Claude Vitran

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à formuler un commentaire.
Jean-Claude Vitran et Jean-Pierre Dacheux