mercredi 12 mars 2008

« Ça va mal finir »

Le 6 mars 2008, sur la radio RMC, à l'occasion de la sortie de son livre Ça va mal finir (1), l'ancien ministre et ancien moine, François Léotard, exprime sa vive inquiétude après les discours du président de la République française sur la religion.

À la question de Jean-Jacques Bourdin : "Est ce que la laïcité est en danger, est-ce que les propos de Nicolas Sarkozy, sur ce terrain-là, vous inquiètent ?", il répond : " Sur nos frontons de mairie, il n'y a pas marqué « Dieu est avec nous ». Je suis catholique, mais je suis très inquiet de cette attitude qui consiste à remettre la religion au cœur du débat politique. On sait où ça mène : à chaque fois que l'on a remis Dieu en situation de débat public, Dieu s'est invité à nos massacres, et je pense que les Américains ont tort d'aller dans cette direction. Malheureusement, de la part du Président, c'est une stratégie, ce n'est pas du tout un caprice."

Qu’il faille avoir recours à un ex-ministre de droite, retiré de la politique, qui affiche ouvertement son catholicisme, pour nous mettre en garde, sans équivoque, contre les risques de déviation antilaïque de notre actuel Président, laisse pantois. Où sont, à quelques rares exceptions près, les autres leaders politiques français, beaucoup trop silencieux ou bien peu clairs, sur le sujet ? La laïcité, comprise comme respect de la diversité des hommes au sein de l'espace politique où apparaissent de nouvelles sensibilités, religieuses ou non, me semble redevenue un thème central de notre avenir national et européen.

Jean-Pierre Dacheux

(1) François Léotard, Ça va mal finir, éditeur : Grasset & Fasquelle, Paris, sortie : 12 mars 2008

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à formuler un commentaire.
Jean-Claude Vitran et Jean-Pierre Dacheux