vendredi 14 mars 2008

Impertinence

Je suis dans ma semaine pop-corn.
Une semaine pour moi, puis trois semaines pour ma voiture, et ainsi de suite.
C’est étonnant, mais ma voiture marche au pop-corn, enfin, pas directement, mais à l’essence de maïs.
Éthanol que ça s’appelle. Et ta sœur !
Les temps changent. Jusqu’à maintenant, les voitures polluaient.
Aujourd’hui, elles polluent toujours autant, peut-être même plus, et elles mangent la même chose que nous!
ON pense que pour le bien de tout le monde, il vaut mieux faire manger les voitures...
Conséquence : le pop-corn est devenu rare, (ce qui est rare est cher!) et je n’ai les moyens d’acheter du pop-corn que pour une semaine.
On ne peut déjà plus se loger : les loyers sont trop chers.
On ne peut plus bouffer : le pop-corn est au prix du diamant.
On ne peut même plus rouler : le litre d’éthanol au prix du sachet de pop-corn.
Ce n’est pas possible.
Il nous reste la boisson, le litre de vin de pays est deux fois moins cher que le litre d’éthanol.
Manger ou rouler..., et boire pour oublier?
Trêve de plaisanterie, il y a peut-être une piste à suivre : chez l’homme, le haricot produit du méthane !

Jean-Claude Vitran

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à formuler un commentaire.
Jean-Claude Vitran et Jean-Pierre Dacheux