mardi 4 mars 2008

Sur la religion économiste de la croissance

L’économie est devenue une religion !
On y célèbre le culte de la croissance.

Ceux qui veulent y échapper cherchent de nouveaux concepts.
Décroissance, acroissance, et maintenant mécroissance révèlent cette recherche.

Comment produire mieux plutôt que de produire plus ?
Comment satisfaire les besoins avant de satisfaire les profits ?

Passer de la civilisation de l’avoir à celle de l’être est une exhortation ancienne.
La volonté de posséder a interdit, jusqu’ici, la sobriété et l'équilibre.

Produire ce qui se vend bien était censé réguler toute vie sociale.
La régulation sans intervention n’est-elle pas le credo du capitalisme ?

Mais cette religion du "toujours plus" a ses limites.
Consommer ce qui n’est pas renouvelable assèche les possibilités humaines !

Le paquebot économique va sur sa lancée mais ses moteurs toussent.
Il faudra bientôt renverser la vapeur.

Alors, "la décroissance" est-elle inévitable ?
Cela dépend des besoins à satisfaire, vitaux ou fabriqués...

Alors, "l’acroissance" est-elle fatale ?
Cela dépend de l’empreinte écologique laissée sur la planète.

Alors, "la mécroissance" planétaire a-t-elle un sens ?
Cela dépend de la culture nouvelle qui conditionnera nos comportements !

La mécroissance est une péjoration de l'idée de croissance.
Elle est non la méconnaissance mais le dépassement de l’économie marchande.

Il ne faudrait pas remplacer une croyance par une autre !
La laïcité passe parfois par de curieux détours !

La religion du progrès aura été une aliénation comme une autre.
La convivialité ne s’y substituera pas ; ce n’est pas un dogme.

En économie aussi nous avons besoin de liberté de conscience.
La démocratie économique devient une condition de la démocratie politique.

Nous savons, à présent, pourquoi :
La croissance indéfinie des richesses a conduit à une impasse historique.

Jean-Pierre Dacheux

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à formuler un commentaire.
Jean-Claude Vitran et Jean-Pierre Dacheux