lundi 30 août 2010

À qui la fau...te !

Au bal des faux-culs les ministres valsent avec aisance !

Bernard Kouchner, se souvenant, sans doute, qu'au Kosovo il y avait des Roms, qu'avaient instrumentalisés les Serbes et chassés les Albanais, exprime toute sa sollicitude et laisse dire qu'il a failli démissionner, cet été... Mais non, avec courage, l'indispensable Chef du Quai d'Orsay est resté à son poste d'où, croyez-le, il peut être plus utile à tous les maltraités du monde, y compris ceux que son gouvernement tourmente et tracasse ! Le brave homme !

Hervé Morin, ministre des armées, porte-parole de la France combattante, en lutte contre les monstrueux Talibans, s'émeut, à son tour, du sort des Roms et exprime, avec beaucoup de talent, les réserves que la politique actuelle du gouvernement lui inspire. Le brave homme !

Il est ainsi des hommes politiques qui, avec infiniment plus d'éloquence et de conviction que ceux qui le pensent, disent ce qu'ils ne pensent pas !

Dans Les liaisons dangereuses 1960, Gérard Philippe séduisait Jeanne Moreau, qu'il n'aimait pas, plus aisément que celui qui l'aimait sincèrement. Grande leçon politicienne : il ne s'agit pas de croire mais de faire croire qu'on croit ! Ensuite, il suffit de jouir de ce qu'on a conquis : un morceau de roi, le pouvoir !

http://fnac.toutlecine.com/images/film/0009/00095644.html

Mais il n'est pas que les ministres "aux affaires" qui font des entrechats ! Certains leaders de l'opposition ne sont pas non plus maladroits ! Ah ! Combien de maires, combien de capitaines, bien installés au gouvernail de leur ville, sont des champions de la lutte anti-Roms, à Sarcelles, Dijon, Cergy-Pontoise, Carrières-sous-Poissy, et en cent lieux, ailleurs ? Ils protestent contre les mauvaises manières du Président qu'ils voudraient voir remplacé par un de leurs amis, mais usent, eux-mêmes, de la pire des manières qui soient : l'exclusion, sans solution de remplacement, et parfois, même, en faisant semblant de le déplorer.



Ce qui est pratique avec les Roms, c'est qu'ils ne disent rien et se soumettent, apparemment ! On veut qu'ils aillent se faire voir ailleurs et... ils y vont. "Pas ces gens-là chez moi" ! Hors de ma vue. Hors de ma ville ! C'est la faute à l'État qui ne fait rien...

Et que dit l'État ? C'est la faute à l'Europe qui n'a rien fait ! On n'aurait pas dû agrandir l'Union à ces incapables qui nous envoie leurs pouilleux ! La Roumanie, la Bulgarie, qu'avons-nous à faire avec ces ex-communistes ? Et l'on voudrait continuer à accueillir d'autres États au club des riches au risque de se ruiner ! Quelle folie ! La Serbie ? Mais il y a des Rroms en Serbie ! La Turquie ? N'en parlons pas : il y a 500 000 Rroms en Turquie dont pas mal de musulmans ! L'Albanie ? La Macédoine ? Et même la Croatie ! Tous les Balkans sont mités par ces poches de Rroms. On veut bien de l'Europe, mais sans Rroms... Objection : partout où il y de l'Europe, il y a des Rroms.

Et que dit l'Europe des 27 ? C'est la faute aux États membres qui ne font pas passer dans les actes les recommandations du Parlement européen ! Et que dit l'autre Europe, celle des 47? C'est la faute aux États membres du Conseil de l'Europe qui sont, à Strasbourg, indignés par le sort des Rroms, mais qui ne peuvent que se contenter de morigéner les gouvernements les plus romaphobes. Bref, mistigri ou patate chaude, les décideurs se repassent les Rroms pour mieux ne pas décider, puisqu'il leur faudrait décider que les Rroms ont droit à la place qu'on ne veut précisément pas leur accorder.


http://c1.ac-images.myspacecdn.com/images02/95/l_56030b84751544c68b193e912b6d9b4c.jpg
Eh, toi, le Noir, l'ombre, le perpétuel étranger, l'autre, ôte toi de notre soleil...

Jean-Pierre Dacheux et Jean-Claude Vitran

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à formuler un commentaire.
Jean-Claude Vitran et Jean-Pierre Dacheux