vendredi 20 août 2010

On n'achètera pas le départ des Rroms

Les médias étalent l'information relative au prochain renvoi, en Roumanie, de 79 Rroms, puis, d’ici la fin du mois, de 700 autres. De qui se moque-t-on enfin ? Du citoyen, "qu'on prend pour un con", comme le dit Daniel Cohn-Bendit.

En effet, depuis de nombreuses années, des Rroms sont expulsés et renvoyés vers la Roumanie. En 2 009, officiellement, 9 875 sont retournés ainsi dans leur pays d’origine, sans que cela fasse de bruit, sans faire la une d’un journal ou d’une chaîne de télévision. Seulement quelques militants d’associations, au désespoir, et défendant leur cause, en parlaient.

On évalue à 15 000 le nombre des Rroms roumains et bulgares en France et, dans ces conditions, il y a belle lurette qu’ils auraient dû disparaître du territoire français. Mais non ! Leur nombre reste stable.

Le ministre de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire l’a, sans peur du ridicule, affirmé lui-même : « Ils pourront revenir en France, puisque c'est la loi (car ils sont citoyens européens), mais ils ne pourront pas y stationner en situation irrégulière (?) et, a fortiori, recevoir une aide au retour volontaire.»

Ne souris pas, citoyen Français, c’est toi qui paie cette incurie, évaluée à 20 970 € par personne (1), soit la coquette somme d’environ 200 000 000 € pour 9 875 Rroms, en 2 009. Si encore l'effort consenti conduisait à une amélioration sensible du sort de ces Européens abandonnés à eux-mêmes ! Mais il n'en est rien.



Si l'Europe des riches ne se soucie pas de l'Europe des pauvres, il n'y a, tout simplement plus d'Europe. Ce que les nationalistes impénitents, incompétents et violents ne craignent d'ailleurs pas. Ce que l'actuel gouvernement rend possible en bradant l'argent public seulement pour faire partir les Rroms, jugés indésirables, mais sans en avoir ni le droit ni la possibilité à moyen terme, d'y parvenir. Le "nettoyage ethnique" n'appartient pas à la culture française. Il échouera. Pendant ce temps, les Rroms souffrent et les Français du Voyage sont méprisés. Si nous l'acceptions, nous nous renierions nous-mêmes.

PNG - 11.3 ko

(1) http://www.politique.net/2008120102-une-expulsion-coute-20970-euros.htm

Jean-Claude Vitran et Jean-Pierre Dacheux


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à formuler un commentaire.
Jean-Claude Vitran et Jean-Pierre Dacheux