mercredi 27 juillet 2011

Un an après !

30 juillet 2010 – 30 juillet 2011

Il y a juste un an, le 30 juillet 2010, le président de la République prononçait le trop fameux discours xénophobe de Grenoble qui, en assimilant la délinquance et l'immigration, livrait un bouc émissaire à l'opinion publique.

Dans les propos du chef de l'Etat, qui amalgamait les Gens du Voyage et les Rroms, on devinait le "karcher" qui allait nettoyer la nation de cette population incontrôlable et inassimilable dont il fallait la débarrasser. Avec le ministre de l'intérieur de l'époque, nous pensions avoir touchés le fond, mais nous entendons pire aujourd'hui.

Pourtant, à part la dialectique qui s'est encore plus "extrême-droitisée", racolage oblige, rien n'a vraiment changé.


Toujours confrontés à la même misère, sans eau, sans électricité, sans toilette, sans poubelle, ils essayent de survivre en partageant le terrain avec les rats ; ils sont toujours expulsés des campements où ils s'installent vers d'autres campements situés à quelques hectomètres ; ils reçoivent des OQTF1 qui sont contestés et qui, de toute façon, ne leur sont pas opposables car ils sont citoyens européens ; pour le quotidien les mamans et les enfants mendient, les papas commercent la ferraille ou font quelques travaux au noir ; on les accusent de toujours plus de méfaits en instrumentalisant des statistiques qui n'existent pas.

Les Rroms qui étaient environ 15 000 sur notre territoire sont toujours environ... 15 000.

Rien n'a vraiment changé, sauf à faire pression pour les dégouter afin qu'ils partent d'eux-même,

MAIS, POUR ALLER OU ?

Parias, parmi les parias, personne, même pas leurs cousins de leur contrée d'origine, ne veut entendre parler d'eux !



Alors, il faut chercher et trouver des solutions pour insérer dans la dignité ces Êtres Humains ; il y en a assez de l'autisme politique ; du maire au député, du sénateur au ministre, … chacun renie sa responsabilité : "c'est pas moi qui dois les prendre en charge, c'est lui ... c'est pas lui, c'est l'Etat …, c'est pas l'Etat ..., c'est l'Europe …"

Il y en a assez ! S'il vous plait, Mesdames et Messieurs les "responsables" qui avez brigué les suffrages de vos contemporains pour prendre et exercer le pouvoir, montrer nous enfin que vous avez du courage !

Etonnez-nous !

Jean-Claude Vitran et Jean-Pierre Dacheux

1 Obligation à Quitter le Territoire Français


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à formuler un commentaire.
Jean-Claude Vitran et Jean-Pierre Dacheux