mardi 19 juillet 2011

La double nationalité, une histoire de souche.

... une tête de bois

Pas plus tard qu'hier, en écrivant sur la polémique suscité
e par les propos d'Eva Joly, nous avions évoqué sa double nationalité norvégienne et française.

Il semble que ce sujet soit particulièrement important aux yeux du pouvoir, en effet, deux lois récentes (art. 18 de la loi N° 2011-525 du 17 mai 2011, articles 1er à 7 de la loi N° 2011-672 du 16 juin 2011) et l'article 21-27-1 du code civil ont modifié le droit de la nationalité, le rendant davantage contraignant pour les prétendants à la naturalisation.

Les personnes qui demandent à acquérir la nationalité française par décision de l’autorité publique (naturalisation), ou par déclaration, doivent, désormais, déclarer la ou les nationalités qu’elles possèdent déjà, la ou les nationalités qu’elles conservent, ainsi que la ou les nationalités auxquelles elles entendent renoncer.



C'est une première étape des idées extrémistes du pouvoir sur la double nationalité et, le sujet doit être brûlant ! Les imprimés de déclaration sont déjà prêts, il ne faut pas perdre de temps.

D'abord on déclare qu'on a d'autres nationalités, on est alors fiché comme bi-national.

Ensuite, ce sera interdit ! Il suffit d'attendre la prochaine loi ...

Cela ne vous rappelle-t-il pas quelques mauvais souvenirs ?

À nous, il semble que de vieilles et terribles ombres s'étendent sur notre pays et qu'il s'y répand de très mauvaises odeurs.


Jean-Claude Vitran et Jean-Pierre Dacheux

Qu'elle monte des mines descende des collines
Celle qui chante en moi la belle la rebelle
Elle tient l'avenir, serré dans ses mains fines
Celle de trente-six à soixante-huit chandelles
Ma France
(Jean Ferrat)



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à formuler un commentaire.
Jean-Claude Vitran et Jean-Pierre Dacheux