vendredi 28 décembre 2012

La police et le citoyen.



L'actuel ministre de l'intérieur, que 24 % des français considère comme la personnalité politique de l'année 2012, a une approche très personnelle des relations entre la police et les citoyens français.

Lors d'une récente visite au centre d'affaires de la Défense près de Paris, il a déclaré vouloir développer « une relation forte entre les forces de l'ordre et la population » en munissant les policiers de mini-caméras boutonnières épinglées sur leurs uniformes. Ces équipements sont déjà en expérimentation dans certains départements et devraient équiper les équipes patrouillant dans les zones de sécurité prioritaires.

Le ministre nous expliquera-t-il quel rôle vont jouer ces équipements pour renforcer l'harmonie sociale et en quoi ils vont civiliser les relations avec les citoyens ?

Même les responsables des syndicats de police sont réservés quant à l'emploi du système en contradiction avec les propos du ministre qui assure que les policiers sont favorables à sa généralisation. « Attention à la politique gadget » prévient le patron du syndicat Synergie-Officiers, pourtant classé à droite.

En dehors de leur coût dispendieux (plus de 1000 € l'unité) on peut douter que ces équipements de vidéosurveillance soient du goût de l'ensemble de la population qui recherche plutôt un apaisement dans ses relations avec « sa » police.

Avec leurs équipements et leurs uniformes actuels, nos policiers ressemblent plus à des personnages de bandes dessinées futuristes qu'à des êtres humains. Il ne leur manquait plus, avant la prochaine élucubration technologique, qu'une caméra individuelle de vidéosurveillance. Ils devraient se méfier que, demain, on les remplace par des robots guidés depuis des salles de contrôle fortifiées.

Prenez garde, hommes politiques, il est des réveils qui donnent la gueule de bois. Arrêtez de pensez les relations humaines en termes de technologie ; il est vrai que le mot rime avec profit, comme science avec croissance.


Au fait, M. le ministre où en est le projet, soutenu par les défenseurs des droits de l'Homme, de la fourniture par les forces de l'ordre d'un reçu lors des contrôles d'identité ? Surtout ne nous répondez pas que l'idée est irréalisable puisque des pays de l'Europe du Nord la pratiquent depuis longtemps et que beaucoup de militants de votre parti la trouvent judicieuse.

Voilà, pourtant, une idée simple qui participerait au rapprochement entre le citoyen et la police !

Jean-Claude VITRAN et Jean-Pierre DACHEUX

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à formuler un commentaire.
Jean-Claude Vitran et Jean-Pierre Dacheux