mercredi 2 décembre 2009

Vrai ou faux? Sarko a-t-il attrappé la Berlu?

Nous découvrons, non sans surprise, l'information qui suit, sur le blog de Jean-Luc Mélenchon. Ou bien elle est fausse voire incomplète, ou bien elle se suffit à elle-même... Et alors, dans ce cas, il nous faut sonner le tocsin, car nous allons quitter l'espace de la République...



Ou bien Mélenchon est une cloche ou bien le bourdon de Notre-Dame ne suffira pas à sonner l'alarme...

Refuser la création des milices de Sarkozy

"Dimanche soir passé, sur France Inter, dans l’émission de Pierre Weill, ("c'est demain la veille"), j’ai évoqué un fait à propos du contenu du discours de Nicolas Sarkozy sur la sécurité en banlieue. Cela a fait figure de révélation. C'est ainsi, en tous cas, que l'a exprimé Jean-Marie Colombani présent sur le plateau. Je recommence donc ici, sur ce blog, pour que la nouvelle ne reste pas confinée. Comment se fait-il qu’aucun média ne l’ai relevée ? Peut être parce que Nicolas Sarkozy fait tellement de discours que leur contenu n’est plus étudié par personne. Nous allons voir combien de temps il faudra pour que le sujet que je soulève vienne en débat dans les médias.

Je rappelle en résumé le contexte. Le 24 novembre, Sarkozy s’est rendu à Bobigny, Epinay (93) et Le Perreux (94) annonçant que « ça va beaucoup bouger sur la sécurité » avec « un plan anti-drogue, un développement accru de la vidéosurveillance, et de nouveaux moyens d'enquête pour la police. » Étrange déjà de voir quelqu’un qui est déjà en première ligne de la responsabilité sur la sécurité depuis plus de 7 ans, c'est-à-dire depuis son accession au ministère de l’intérieur en 2002, affirmer qu’il faut faire bouger beaucoup de choses dans son domaine d’action prioritaire. Notons le quand même. Mais une annonce qu’il a faite, énorme, est passée totalement inaperçue. Lisez cet extrait de son discours: « Des réservistes expérimentés seront recrutés comme délégués à la cohésion police-population. Ils s'appuieront sur des "volontaires citoyens de la police nationale", c'est à dire des habitants dont je veux engager le recrutement pour qu'ils s’impliquent dans la sécurité de leur propre quartier. » Il s’agit là du système expérimenté par Silvio Berlusconi, en Italie, et que l’on appelle « les chemises jaunes » du nom de la couleur de la chemise de ces miliciens.

Ainsi Nicolas Sarkozy a l’ intention de faire des milices et personne ne dirait rien ? Avez-vous bien lu ? Dans votre quartier, certains habitants du quartier auront des fonctions de police, ce qui est déjà incroyable mais, de surcroit, ils auront ce pouvoir dans le quartier lui-même. Qui peut être d’accord avec ça ? Imaginez-vous concrètement ce que cela veut dire comme pouvoirs exorbitants accordés à ces personnes ? Il faut rapidement que nos parlementaires et nos élus locaux s’opposent à cette absurdité. Les milices locales sont la fin du maintien de l’ordre républicain. Aucune des imperfections et lacunes béantes de ce dernier ne justifie que l’on régresse à cette logique milicienne qui va déclencher des abus prévisibles et des inquisitions intolérables dans un pays libre".

http://www.jean-luc-melenchon.fr/

Jean-Pierre Dacheux et Jean-Claude Vitran

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à formuler un commentaire.
Jean-Claude Vitran et Jean-Pierre Dacheux