mercredi 5 novembre 2008

Barack Obama est élu président des États-Unis d'Amérique.

Click to enlarge

Ce n’est pas une élection, c’est un séisme dont on ne peut pas encore mesurer les conséquences.


Ne croyez pas que je sois aveuglé par l’homme. Je n’attends pas de miracle. Barack Obama est américain et il le restera, avec ce que cela comporte de divergences et de différences avec les Européens.

Mais Barack Obama nous fait sortir de 8 années de médiocratie de la présidence Bush, qui ne dirigeait pas son pays, mais une multinationale.

Sa campagne nous a rassuré sur son intelligence et sur le sens qu’il compte donner à sa politique.

Au delà des USA, son élection restitue la dignité à des millions de Noirs de par le monde à qui, même dans notre pays, on laissait encore croire qu’ils sont des sous-hommes.

Son exemple leur permettra de relever la tête, de contester les pouvoirs fantoches en place qui ne sont que les valets du système marchand et du néo-colonialisme blanc.

Les mois, les années qui nous attendent vont être très difficiles.

Son élection à la présidence des USA fait surgir un immense élan d’espoir pour l’ensemble de l’humanité. Décevoir cette espérance plongerait le monde dans une ère de violence comme nous n’en n’avons jamais connu.

Souhaitons surtout à Barack Obama de pouvoir réaliser son projet sans être arrêté dans son élan comme l’ont été certains de ses illustres prédécesseurs.

Dernier souhait, franco-français : nous voudrions aussi sortir de la médiocratie environnante … Où est l’Obama français qui chassera tous les retors chevaux de retour qui s’accrochent au pouvoir, même éphémère, pourvu qu’on parle d’eux.


Jean-Claude Vitran

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à formuler un commentaire.
Jean-Claude Vitran et Jean-Pierre Dacheux