samedi 15 août 2009

Le bal des faux-culs...

Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, a annoncé, qu'il avait décidé la suspension immédiate du préfet Paul Girot de Langlade de sa mission de coordinateur local des états généraux de l'Outre-mer pour la Réunion, après une plainte déposée contre lui pour des insultes à caractère raciste. "Je ne tolérerai jamais que des propos racistes ou discriminants soit tenus dans notre pays, d'autant plus par un représentant de l'Etat, quel qu'il soit, prévient Brice Hortefeux. Ces comportements sont indignes des valeurs de notre République". AP


Brice Hortefeux prêt à se suspendre de ses propres fonctions?

Paul Girot de Langlade, ex préfet de Corrèze, Savoie, Vaucluse, Guadeloupe, et Indre et Loire, est un triste sire, et néanmoins Chevalier de la Légion d'Honneur! En octobre 2002, ce haut fonctionnaire avait tenu des propos antitsiganes qui, alors, n'avaient guère ému son ministre de tutelle d'alors nommé Sarkozy. Condamné en septembre 2007, par le Tribunal de Paris, après récidive, suite à une plainte du MRAP, il avait été relaxé en appel, le 25 juin 2008.

Devenu préfet hors cadre (préfet sans territoire), le 13 septembre 2007, par décision du Conseil des Ministres, et sans doute estimé particulièrement qualifié, compte tenu de sa sensibilité face aux discriminations, il s'était vu confier, en 2009, la mission de coordinateur local des États généraux de l'Outre-mer pour la Réunion. Mais voilà que, le 31 juillet, de retour de voyage, à Orly, il injurie une femme agent de sécurité, d'origine antillaise, laquelle porte plainte.

Cela commence à faire beaucoup et les hypocrites, ou autres Ponce-Pilate, se sont saisis de cette grossièreté supplémentaire pour faire "un coup politique". Brice Hortefeux, ministre de l'Intérieur, avec l'aval probable du Chef de l'État, en vacances vigilantes au Cap Nègre, s'est empressé de dénoncer le racisme de Girot de Langlade et lui a enlevé ses ultimes responsabilités. en le suspendant de fonctions qu'il n'exerçait d'ailleurs plus, sa mission étant achevé! Ainsi voudraient se dédouaner ceux dont les actes démentent les paroles et qui pratiquent, cet été, avec efficacité, la chasse à l'étranger et le regroupement familial en rétention!


Paul Girod de Langlade, Préfet de la république

Condamner les divagations racistes de Girot de Langlade, est nécessaire. Dénoncer la politique conduite par le couple Hortefeux-Besson aux ordres de Sarkozy, cet été, bien davantage! La presse s'est jetée sur la sanction dont écope Girod de Langlade, mais elle n'a pas dit grand chose du piège médiatique que constitue cette récupération des propos d'un haut fonctionnaire de plus en plus irresponsable!

http://dominiquehasselmann.blog.lemonde.fr/files/2009/01/invasion.1233041407.jpg
Le couple de la répression nationale

Que des associations ou partis se contentent d'être satisfaits de la suspension de Girod de Langlade est à bien courte vue. Pendant ce temps, les dirigeants français, sous les yeux du monde entier, pour notre plus grande honte, continuent à s'illustrer sur un mode berlusconien, tout en osant affirmer encore que notre pays est la Patrie des droits de l'homme.


Gavroche, revient, ils sont devenus fous...

Jean-Pierre Dacheux et Jean-Claude Vitran

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à formuler un commentaire.
Jean-Claude Vitran et Jean-Pierre Dacheux