samedi 1 août 2009

Interrogation.




Je ne tiens pas à charger M. Julien Dray, la presse s'en charge bien suffisamment.

La justice passera et nous dira si les charges qui pèsent contre lui sont avérées.

Il n'est pas le premier dans cette situation, il ne sera pas le dernier, en effet le métier d'élu politique demande de réels efforts pour résister aux tentations et lorsque l'on est élu continuellement depuis plus de 20 ans, les mauvaises habitudes deviennent des habitudes, tout simplement.

Moi, je dis cela parce que je suis jaloux !

Enfin, il y a une chose qui néanmoins me chiffonne.

Il est fait état par la presse, sans que le mis en cause ne le contredise, qu'il a perçu 1 631 417 € en trois ans et dépensé 2 087 678 € durant la même période.

Pour les personnes, mal habituées à l’euro par des sommes aussi importantes, cela fait exactement 10 702 095 F perçus et 13 951 167 F dépensés.

Première question, à moins de taper dans son capital, comment fait-on pour dépenser plus que l'on perçoit, et pas qu'un peu : 456 261 € soit 2 993 072 F ?

Moi, quand j'ai un découvert de 10 €, ma banque me gronde, refuse mon prélèvement de 20 €, et, par pédagogie, me taxe d'au moins 40 € de frais.

L’égalité n’est pas de ce monde, il y a des différences de traitements !

Mais, ce n'est pas vraiment ce qui me préoccupe.

Vous allez penser que je suis curieux, ce qui me préoccupe : c'est comment un homme politique de gauche, enseignant chercheur de métier, s'y prend pour percevoir plus de 500 000 € par an et pour en dépenser beaucoup plus ?

Pour un homme qui a commencé sa carrière politique à la LCR, c’est un beau parcours.

Ah !, je vous entends, bandes de médisants, lui, il travaille plus pour gagner plus, car en plus d'être député et vice-président du conseil régional d’Ile de France, il est parfois horloger … il vend des montres, papetier …. il vend des stylos, pas une vulgaire marque, des Mont Blanc, quelquefois même un tailleur !

Vraiment , ma jalousie est mal placée.

Mea culpa ...

Je remercie solennellement tous ces politiques pour leur sollicitude et leur travail qui me permettent de percevoir 22 000 € par an après quarante ans de bons et loyaux services .....

En plus, je m'arrangerai dorénavant pour ne pas en dépenser plus.

Jean-Claude Vitran


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à formuler un commentaire.
Jean-Claude Vitran et Jean-Pierre Dacheux