mardi 19 novembre 2013

L' obsolescence programmée, une perfidie du modèle capitaliste


Si vous ne connaissez pas l'ampoule centenaire ou ampoule de Livermore, précipitez vous vers le documentaire « prêt à jeter » que vous pourrez regarder sur la chaine ARTE. 1

L'ampoule de Livermore est une ampoule électrique de quatre watts qui brille depuis 1901 ; elle est installée dans la caserne de pompiers de la localité de Livermore en Californie et n'a presque jamais été éteinte.

Elle est citée comme la preuve de l'organisation de l'obsolescence programmée - symbole de la société du gaspillage - par les multinationales fabriquant les équipements actuels - électricité, électronique, électroménagers, automobiles, etc. - visant à réduire la durée de vie d'un équipement en vue d'en augmenter le taux de remplacement voire de programmer sa mise en panne. (voir le rapport 2 de l'association environnementale « Les amis de la Terre » publié avec le CNIID)

Cette pratique prend une dimension européenne et le Centre Européen de la Consommation (CEC)3, association franco-allemande, vient de réaliser une étude ayant pour titre : l'obsolescence programmée, dérive de la société de consommation.
Dans son rapport, le CEC estime que les machines à laver (2000 à 2500 cycles de lavage seulement), les téléviseurs (20 000 heures de fonctionnement), les téléphones portables et les smartphones, les imprimantes et même les voitures seraient étudiés et réalisés pour que si un seul élément devient défectueux, c'est l'appareil entier qui doit être changé.

En ce qui concerne, par exemple, les imprimantes : elles avertissent du moment où il faut changer les cartouches d'encre, pourtant, on peut souvent continuer à imprimer de nombreuses feuilles alors que les utilisateurs changent souvent de cartouches avant que cela soit nécessaire.

Le CEC conclut : « C'est l'imprimante qui rend la cartouche d'encre obsolète. »
Quelquefois, c'est une puce qui bloque l'imprimante après un nombre d'impressions prédéterminé par le fabricant.

On peut lutter contre l'obsolescence programmée et des sites donnent des conseils pour réparer soi-même des appareils défectueux.4

Le CEC souhaite que l'Union Européenne se saisisse de cette question et que la durée de vie moyenne d'un appareil soit mentionnée à l'achat de chaque appareil. Il soutient une proposition de loi visant à lutter contre l'obsolescence et pour l'augmentation de la durée de vie des produits.

Dans notre pays, le groupe Europe Écologie Les Verts du Sénat avait déposé le 18 mars 2013 une proposition de loi visant à lutter contre l'obsolescence et augmenter la durée de vie des produits. Le texte visait à donner une définition précise du concept, à étendre la durée légale de conformité des produits, à faciliter l'accès aux pièces détachées nécessaires à la réparation d'un produit et à rendre les stratégies d'obsolescence programmée punissables de deux ans d'emprisonnement et de 37 500 € d'amendes.

Les parlementaires ont capitulé en rase campagne devant les pressions des lobbies industriels et de la grande distribution et ont refusé de sanctionner l'obsolenscence programmée.

Des campagnes couteuses de sensibilisation des citoyens/consommateurs à la limitation de leurs déchets5 sont initiées par le gouvernement. Il faut croire que l'industrie et à la grande distribution sont suffisament vertueuses pour que ces campagnes ne s'adressent pas elles. Il faut pourtant sortir de cette société du gaspillage et au delà du racket du consommateur 6, car c'est bien de cela qu'il s'agit.


Il reste une faible lueur d'espoir au niveau européen, où le Comité Economique et Social Européen a voté dans sa séance plénière du 17 octobre 2013 un avis condamnant les pratiques d'obsolescence programmée, mais les spécialistes du lobbying, commandités par les grands groupes financiers et industriels, doivent être à la tâche pour faire avorter le projet.

Jean-Claude Vitran et Jean-Pierre Dacheux

1 http://www.arte.tv/fr/Comprendre-le-monde/Pret-a-jeter/3714422,CmC=3714270.html
2 http://cniid.fr/IMG/pdf/201009_rapport_OP_AdT_Cniid-2.pdf
3 http://www.europe-consommateurs.eu/fr/nous-connaitre/qui-sommes-nous/le-centre-europeen-de-la-consommation/
4 ifixit.com (il existe une version française) - http://www.commentreparer.com/ - http://www.tout-electromenager.fr/
5 En 40 ans, notre consommation de ressources a augmenté de plus de 30% et la production des déchets des ménages a doublé. 
6 Selon un sondage 68 % des Français ont une opinion négative de la société de consommation.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à formuler un commentaire.
Jean-Claude Vitran et Jean-Pierre Dacheux