samedi 14 février 2009

Alain Réfalo un résistant, pour que ça change!

Partout, ça résiste. Partout on désobéit, civilement. La non-violence active et citoyenne est en marche. L'espoir renait. Nous nous en réjouissons.

Communiqué du réseau des enseignants en résistance fédérés par le blog "Résistance pédagogique pour l’avenir de l’école".

Alain Refalo sanctionné !

Alain Refalo, premier enseignant de France à avoir informé, dès le 6 novembre, par lettre ouverte à son inspecteur de circonscription, qu’il entrait en désobéissance pédagogique pour résister à la mise en œuvre des réformes du ministre de l’Education Nationale, a été informé par l’inspection académique de la Haute-Garonne qu’il était sanctionné d’un retrait de salaire de deux journées par semaine à compter du 5 janvier pour n’avoir pas mis en place réglementairement le dispositif de l’aide personnalisée deux heures par semaine.

Cette sanction financière fait suite à plusieurs visites d’observation de l’Inspecteur de l’Education Nationale dans la classe d’Alain Refalo au cours desquelles il a été constaté que ces deux heures étaient consacrées à une activité théâtre avec l’ensemble des élèves. Rappelons que ces deux heures se situent sur un temps extra-scolaire et que la présence des enfants est soumise à l’autorisation des parents.

Alain Refalo, accompagné de Laurent Cabreils représentant du SNUipp31, a été reçu ce matin par le secrétaire général et l’inspecteur d’académie adjoint, pour prendre connaissance du dernier rapport de visite de son inspecteur. C’est à l’issue de la lecture par l’intéressé de ce rapport que le secrétaire général a informé Alain Refalo des sanctions qui lui étaient infligées. Alain Refalo a alors déclaré qu’il assumait les risques liés à son action de désobéissance, et que les sanctions ne le dissuaderaient pas de poursuivre ce légitime combat contre le démantèlement de l’école publique.

Depuis plusieurs semaines, ce combat est désormais collectif. Des milliers d’enseignants sont entrés en résistance et en désobéissance pédagogiques notamment sur le terrain des nouveaux programmes, de l’aide personnalisée, des évaluations nationales et du fichier Bases élèves. Près de 2 000 enseignants l’ont fait savoir ouvertement à leur hiérarchie par écrit. Cette action collective inédite témoigne du profond malaise des enseignants du primaire et de leur volonté de ne pas collaborer par leur silence complice ou leur participation active au démantèlement du service public d’éducation.

Aujourd’hui, à Colomiers, dans la ville où enseigne Alain Refalo, une lettre collective de désobéissance annonçant la suspension du dispositif de l’aide personnalisée, signée par 30 enseignants désobéisseurs de plusieurs écoles maternelles et élémentaires de la ville, a été remise à l’inspecteur de la circonscription. A Paris, ce sont 276 lettres de désobéissance qui ont été montrées (sans être remises) à l’Inspection Académique, ce matin, (le 21 janvier 2009).

Le réseau des enseignants en résistance dénonce la sanction disproportionnée infligée à Alain Refalo qui a accompli intégralement ses obligations de service en présence de tous les élèves. En sanctionnant l’initiateur de ce vaste mouvement de désobéissance, cette sanction n’a d’autre objectif que de faire plier les enseignants qui s’engagent dans la résistance aux réformes destructrices de M. Darcos. Il appelle les citoyens à se mobiliser pour exiger de l’Inspection Académique le retrait de cette sanction injuste et l’ouverture d’un débat public qui prenne en compte le mécontentement des enseignants et des parents d’élèves.

Le meilleur soutien que nous pouvons apporter aujourd’hui à Alain Refalo est d’amplifier la désobéissance pédagogique dans les écoles afin de dénoncer les lois et les réformes qui déconstruisent l’Education Nationale. Le réseau des enseignants en résistance appelle les enseignants à ne plus mettre en oeuvre le dispositif de l’aide personnalisée et à le faire savoir à leur hiérarchie. Il appelle les citoyens à développer l’action publique dans et autour des écoles pour défendre et sauver l’Ecole publique en danger.

http://resistancepedagogique.blog4ever.com/blog/index-252147.html

http://sauvons-lecole.over-blog.com

http://www.nonviolence.fr/spip.php?article317

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à formuler un commentaire.
Jean-Claude Vitran et Jean-Pierre Dacheux