samedi 24 décembre 2016

Laïcité : Crèche dans les bâtiments publics.


Depuis quelques années, le débat est récurent : Est-il contraire à la laïcité d'installer des crèches dans les mairies et dans les lieux publics ?

Afin de répondre à cette question, un peu d'histoire.

La première crèche, qui était vivante, a été initiée par François d'Assise en 1223.

C'est l'époque où la religion s'ouvre, par nécessité, aux laïcs. En effet, quoi de plus réaliste pour le peuple, qu'un boeuf, un âne et une mangeoire … et tous les personnages, à l'exception des rois mages, sont très pauvrement vêtus. Jésus est nu, ou simplement enveloppé dans un tissu.

C'est l'époque où François d'Assise prend ses distances avec l'ordre qu'il a fondé car il lui reproche des dérives de richesse et de puissance. A sa fondation, l'ordre franciscain était un ordre mendiant, et les frères devaient être pauvres et n'avaient pas le droit de posséder en propre.

Alors, la crèche est un bon moyen de rappeler à tous la symbolique d'un enfant Jésus, pauvre, qui naît avec une mangeoire d'étable pour berceau, au milieu du peuple entouré de bêtes et de bergers.

Il y a fort à parier que les maires, les présidents de Conseil départemental n'ont pas cette dimension symbolique à l'esprit quand ils décident d'installer des crèches dans les bâtiments administratifs.

Il est savoureux de leur rappeler ces faits en affirmant que les crèches qu'ils installent, souvent par provocation, sont des critiques sociales à valeur subversive qui contestent les politiques dont ils sont les acteurs.

JC Vitran – 21.12.16

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à formuler un commentaire.
Jean-Claude Vitran et Jean-Pierre Dacheux