mercredi 2 septembre 2015

L'homme, un super-prédateur, le plus dangereux de tous !


Le qualificatif « super » n'est pas utilisé, ici, dans le sens de supérieur, de celui qui serait au dessus de la mêlée, mais dans un sens funeste, car l'homme détient un bien triste record : celui de prédateur d'exception !

Une récente étude scientifique de l'Université Victoria, au Canada, a révélé que l'homme tue neuf fois plus que les autres carnivores terrestres et quatorze fois plus que les autres prédateurs marins. L'ensemble de ses activités prédatrices - pêche, chasse ou collecte végétale - selon cette même étude, génère des changements dans l'évolution trois fois plus rapides que ceux que réalise la nature.

Notre hyper-technologie, notre système économique et notre avidité dans la gestion des ressources privilégient les bénéfices à court terme et négligent la gestion durable. Le développement démesuré des activités de l'homme a déjà provoqué l'extinction de nombreuses espèces animales et végétales.

Par avidité, par orgueil, par bêtise ou plus stupidement pour faire croire à sa supériorité, alors que les autres prédateurs s'en prennent aux plus jeunes ou aux plus faibles, l'homme s'attaque aux plus robustes et élimine les sujets reproducteurs les plus forts entraînant ainsi une extinction des espèces.

Il ne faut plus s'étonner, ensuite, que l'homme use de cette barbarie « naturelle » en s'attaquant à ses congénères ; toutes les tueries que l'on connaît, aujourd'hui, le démontrent.

Jean-Claude Vitran et Jean-Pierre Dacheux

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à formuler un commentaire.
Jean-Claude Vitran et Jean-Pierre Dacheux