dimanche 7 juillet 2013

Pauvreté, Inégalités, quelques chiffres édifiants.



Même s'il est souvent indigeste de consulter des suites de chiffres, nous pensons qu'il est intéressant de connaître la répartition du patrimoine mondial et de prendre conscience des inégalités abyssales que l'on peut constater.

Le total du patrimoine mondial détenu par l'ensemble des habitants de la planète est de 174.000 milliards d'euros1, soit une moyenne de 38.000 d'euros par individu.
Malheureusement sa répartition est loin d'être équitable puisque 82,4% de cette somme (146.000 milliards €) est détenue par seulement 8 % de la population, et 1% des plus riches contrôleraient à eux seuls 46% du total.
Ceux dont la valeur de leurs avoirs est de moins de 8.000 € (69% de la population mondiale) n'ont que 3.3% de l'ensemble.

Pour continuer dans les chiffres signifiants, il faut aussi savoir que les « super-riches » qui représentent 0.6% de la population détiennent plus de 39% du patrimoine mondial, ce sont environ 29 millions de personnes qui pèsent entre 1 et 50 millions € et que les « super-super-riches » 84.500 personnes ont une fortune de plus de 50 millions €.
A l'opposé les « hyper-pauvres », près de 50% de la population détiennent à peine 1% du patrimoine mondial.
Comme le souligne l'Observatoire des Inégalités, ces personnes ne possèdent « quasiment » rien, sinon, un habitat de fortune, quelques têtes de bétail, une voiture relique ….

La répartition géographique montre aussi des iniquités flagrantes. L'Amérique du Nord et l'Europe du Nord (1.3 milliards de personnes) détiennent 62% du patrimoine mondial. Les populations d'Asie-Pacifique, hors la Chine et l'Inde (1.4 milliards de personnes) 9% du total, la Chine (1.3 milliards de personnes) 9%, l'Inde (1.23 milliards d'habitants) 1,4% et l'Afrique (1 milliard d'habitants) moins de 1% de la richesse mondiale.

La fortune médiane par adulte est de 33.000 € en Amérique du Nord, 10.000 € en Europe, 2.300 € en Asie-Pacifique et seulement de 225 € en Afrique.

Encore un dernier chiffre qui intéresse particulièrement notre pays ; avec 2.3 millions (8% du total mondial) la France est en troisième position derrière les Etats-Unis (11 millions) et le Japon (3,6 millions) au nombre de millionnaires. Ce qui prouve que l'effet négatif de la pression fiscale française est une légende et qu'elle ne décourage pas les plus riches de s'établir dans l'hexagone.

En 1990, l'Organisation des Nations Unis avait fixé comme objectif d'éradiquer la pauvreté dans le monde à l'Horizon 2015 ; s'il est indéniable que quelques progrès ont été enregistrés, il est affligeant de constater des disparités insupportables entre les nations et les continents et il serait bienvenu que nos dirigeants aient ces chiffres devant eux en permanence pour en prendre toute la démesure.
Imaginer construire un monde équitable sans que l'Occident (Amérique du Nord et Europe du Nord) limite son train de vie tient, au mieux de l'aveuglement, au pire de la maladie mentale, d'autant que le Crédit Suisse, à l'origine de ces chiffres, avertit que les données concernant le patrimoine des plus fortunés est certainement sous-estimé.

En Asie de l'Est des progrès ont été réalisés, mais la pauvreté a progressé dans d'autres régions ; l'Afrique subsaharienne compte 60 millions de pauvres de plus qu'en 1990 et le sous-continent 45 de plus qu'en 1999. En ce début de siècle, dans un monde où règne l'abondance, 34 pour cent des gens d'Afrique subsaharienne sont victimes de la faim chronique entraînant, à la fin de la décennie, 24 millions de sous-alimentés de plus qu'à son début.
Il n'y a vraiment pas de quoi pavoiser.

Toute proportion gardée, bien entendu, il faut garder à l'esprit que les crises économiques et financières que nous connaissons depuis 2008 ont pour conséquence un appauvrissement des classes moyennes dans les pays du bloc occidental.
En France, de 2000 à 2010 (derniers chiffres connus) le taux de pauvreté a enregistré une hausse de 16% du nombre de personnes sous le seuil de pauvreté - 7 382 000 en 2004 - 8 173 000 en 2009 - 8 600 000 en 2010. Ce dernier chiffre représente 13 % de la population française.

Jean-Claude Vitran et Jean-Pierre Dacheux


1   L'ensemble des éléments chiffrés de ce blog proviennent de l'Observatoire des inégalités - www.inegalites.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à formuler un commentaire.
Jean-Claude Vitran et Jean-Pierre Dacheux