dimanche 31 juillet 2016

La règle de Gabor.

« Tout ce qui est techniquement faisable doit être réalisé, que cette réalisation soit jugée moralement bonne ou condamnable. »

Cette règle terrifiante s'applique aujourd'hui.

La politique ne peut rien, c'est la technologie qui change le monde. Il n’y a pas un pilote dans l'avion qui dit : « voilà comment nous allons changer le monde ! ».
Il n'y a pas de plan concerté, pas de complot. Nous sommes tous en train de construire un monde qui n’est pas piloté et l'humanité subit, sans savoir où les changements technologiques vont l'emmener.

Les puissances industrio – financières, poussées par une concurrence homicide plus que par un dessein humaniste, appliquent avec violence, la règle de Gabor1 et veulent construire une puissance absolue au détriment des humains.

Cela amène, aujourd’hui, beaucoup d'entre-nous à un refus du progrès dans notre vision du monde.

C'est fort dommage, car si quelques-uns pourraient, à l'avenir, disposer d’un pouvoir quasi absolu sur le monde par la maîtrise de la technologie, ils ne le détiennent pas encore, et comme, l'histoire l'a montré, tous les pouvoirs absolus s'effondrent un jour et l’homme redeviendra maître de son destin.

JCVitran  - 31.07.16


1 Dennis Gabor - 5 juin 1900 à Budapest, Hongrie - 8 février 1979 à Londres - était un ingénieur et physicien. Inventeur de l'holographie - prix Nobel de physique en 1971.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à formuler un commentaire.
Jean-Claude Vitran et Jean-Pierre Dacheux