lundi 25 décembre 2017

Ca tangue à la République en marche !


Mardi 19 décembre lors d'une séance de l'Assemblée nationale, la députée du parti fondé par Emmanuel Macron, La République en marche, Sonia Krimi a interpellé vigoureusement le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb sur le projet de loi concernant la politique d'immigration en France qui doit être présenté à l'Assemblée dans quelques semaines.

La députée de la Manche a interpellé le ministre de l'Intérieur en ces termes : « Les centres de rétention deviennent des centres de détention et sont indignes de notre République. »

Quelques heures plus tard, interrogée par les médias, elle a relativisé sa prise de position et nié tout début de fronde : « C'était un rappel à tout ce que nous avons promis durant notre campagne, a-t-elle commenté. On a promis d'avoir une réforme digne, sans préjugé, sans fantasme .... il s'agit aujourd'hui de poser le décor. C'était important de rappeler sur quels principes on s'est engagé, dignes, sans préjugé, respectueux et justes, parce qu'on est le pays des droits de l'Homme. »

Pourtant, ses propos témoignent des tensions qui existent au sein de la majorité où certains députés LREM semblent opposés à un durcissement de la législation sur l'immigration et ne sont pas au diapason sur les sujets sociétaux qui clivent la société française.

Des dissonances se font entendre dans les couloirs de l'Assemblée nationale.

Un député de la majorité dénonce « le risque de fracture » et affirme que « les Marcheurs risquent d'être bousculés par l'actualité sans réponse cohérente à opposer ». L'extension de la procréation médicalement assistée (PMA) et de la gestation pour autrui (GPA) qui ne fait pas consensus en est un exemple et les sujets de désaccord sont nombreux.

La composition1 singulière et hétérogène du parti d'Emmanuel Macron, où se côtoient des personnes de sensibilités très différentes, de gauche, de droite et de nombreux opportunistes ne peut conduire qu'à de nombreux conflits voire à un éclatement de la majorité présidentielle.

Jean-Claude VITRAN


1     La République en marche, Parti écologiste, Mouvement des progressistes, Alliance centriste, Europe Écologie Les Verts, Mouvement démocrate, Mouvement radical, Divers gauche, Divers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à formuler un commentaire.
Jean-Claude Vitran et Jean-Pierre Dacheux