mardi 10 juin 2014

Ils nous ont volé notre football !




Rebaptisé « Mondial », la coupe du monde de football va se tenir dans quelques jours au Brésil.

Enfin, s'agit-il encore réellement de football ?

Comme tous les grands raouts mondiaux (jeux olympiques, etc) cette manifestation sert avant tout d'alibi aux leaders économiques mondiaux1 pour satisfaire leur soif inextinguible de profit.
Peu importe que la construction des installations et que l'organisation désorganisent les finances des pays accueillants2, que des populations entières parmi les plus miséreuses soient déplacées, reléguées, que pour construire les installations sportives, les organisateurs fassent appel à une main d'œuvre émigrée qu'ils exploitent sans scrupule, quand, ils n'oublient pas simplement de la payer3, il faut sacrifier à la divinité finance et à ses grands prêtres.

Et les joueurs, mais s'agit-il encore de joueurs ?
Nous pouvons nous poser la question lorsque l'on entend, étourdi par l'importance de la somme, le montant des contrats et des salaires de ces « gonzes », complices des grandes messes du sacrifice, et qui ne font que pousser un ballon devant eux habillés en homme sandwich.

Où sont le Brésilien Socrates dont la devise poing levé était : « Gagner ou perdre, mais toujours en démocratie. », le Chilien Carlos Caselzy qui aida à la chute de Pinochet ou Rubby Fowler au Royaume-Uni qui prit sur les terrains la défense des dockers de Liverpool ?

Mais ça, c'était avant, avant qu'il y ait de l'argent.

Y pas à dire, on nous a bien volé notre football4 !


Jean-Claude Vitran et Jean-Pierre Dacheux

1  http://fr.fifa.com/worldcup/organisation/partners/
2  Les couteux jeux olympiques d'Athènes de 2004 sont en partie responsables de la crise grèque.
3  Voir les derniers rebondissement du mondial de 2022 au Qatar.
4  Comment ils nous ont volé le footbal ? par Fakir Editions - 130 pages, 6 €.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à formuler un commentaire.
Jean-Claude Vitran et Jean-Pierre Dacheux