vendredi 30 janvier 2009

À la dérive...

Je voudrais vous livrer quelques phrases et décisions récentes du chef de l’Etat.

D’abord, des propos tenus à Provins le 20 janvier 2009.
«Il y avait des régiments français en charge de s'assurer que nous ne serions pas envahis par l'Italie … On voulait pas l'armée italienne, on a eu Carla, mais enfin c'est quand même plus agréable, notamment pour moi».

La première dame de France, venue d'Italie.

Le chef de l’État a ensuite dénoncé le refus d'une partie des 330 fonctionnaires du SETRA (Service d’Etudes Techniques des Routes et Autoroutes) de Bagneux (1) de s'installer à Sourdun pour compenser le départ des militaires.
«Ils ont tort, parce que ce transfert il se fera. Et je suis désolé, c'est une opportunité de travailler dans un cadre pareil. Dès que je veux changer quelque chose, toutes les forces du conservatisme se mobilisent pour l'empêcher. J'étais préparé à ça, j'écoute mais je n'en tiens pas compte»

Ensuite, le limogeage du préfet et du directeur de la police du département de la Manche.

Hier, c'était le préfet,

Le préfet Jean Charbonniaud,

... aujourd'hui c'est le directeur de la police :
Philippe Bourgade, directeur départemental de la sécurité publique de la Manche.
Il a annoncé, jeudi 29 janvier, sa mutation, ce qui, selon des sources proches de la préfecture, peut être considéré comme la conséquence du mécontentement du président de la République, chahuté par des manifestants à Saint-Lô, le 12 janvier 2009.

Une source proche de la préfecture de la Manche, qui a requis l'anonymat, a indiqué à l'AFP que cette "mutation" avait, comme celle du préfet Jean Charbonniaud, annoncée mercredi, un "lien" avec la visite du président de la République et la manifestation organisée à cette occasion. »

Ces propos, ces actions après d’autres comme celle de s'attribuer le droit de désigner le président de France télévision, par exemple, présagent d’une dérive au minimum autoritaire de notre démocratie. Ils m’inquiètent.

Pas vous ?

(1) http://www.setra.developpement-durable.gouv.fr/
Jean-Claude Vitran.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à formuler un commentaire.
Jean-Claude Vitran et Jean-Pierre Dacheux