vendredi 16 mars 2018

Une tactique macronienne : monter les citoyens les uns contre les autres !


En dehors de la stratégie du rouleau compresseur : une réforme par jour pour étourdir et asphyxier les contradicteurs, le gouvernement Macron pratique la technique de la division en montant les citoyens les uns contre les autres.

Par exemple, les retraités soit disant nantis qui doivent faire des efforts en vertu d'une solidarité intergénérationnelle. Cette opinion appelle deux commentaires : les retraités ne sont pas tous nantis, loin s'en faut, et ils n'ont pas attendus après E. Macron pour aider leurs enfants.

Et, les cheminots qui seraient des privilégiés bénéficiant de nombreux avantages. Rappelez-vous la pique du Président lors de sa « très longue » visite au salon de l'agriculture : "Je ne peux pas avoir d'un côté des agriculteurs qui n'ont pas de retraite, et de l'autre avoir un statut cheminot et ne pas le changer " rajoutant " Les agriculteurs n'ont pas de statut contrairement aux cheminots."

Les politiques sont des gens bizarres qui se contentent de toujours réformer vers le bas.

Si les cheminots ont des avantages, ce qu'il faut relativiser, pourquoi les leur enlever ?

Pour faire évoluer la société vers le meilleur, ne pourrait-on pas envisager de donner des " avantages " comparables aux agriculteurs.

Elever le niveau général, plutôt que de l'abaisser.

Faut-il rappeler aux gouvernants que le sens du mot « REFORME1 » est de tendre vers l'amélioration ?

Et, pourquoi ne demande t'on jamais aux milliardaires français, dont l'un est cinquième fortune mondiale, de participer à la solidarité nationale envers les citoyens les plus démunis, et ils sont nombreux ?

L'argent existe pour des réformes vers le haut, il suffit de le prendre dans les bonnes poches.

Jean-Claude VITRAN

1 Changement qu'on apporte afin d'obtenir de meilleurs résultats (amélioration). Larousse

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à formuler un commentaire.
Jean-Claude Vitran et Jean-Pierre Dacheux